20 ans et plein de talents!

Une histoire de transmission

Une histoire de transmission

Accédant à l’Appellation d’Origine Contrôlée en 1998, les Coteaux du Giennois font figure de nouveau-né parmi les vins de Loire.

C’est oublier que, où que l’on se place sur les bords de la Loire : on a toujours fait du vin.

Passions familiales

La polyculture d’autrefois, mise à mal par les politiques de remembrement d’après-guerre, a fait place à la spécialisation agricole dans bien des régions françaises.

L’aire de l’appellation des Coteaux du Giennois ne fut guère plus épargnée par cette tendance que ses voisins.

Tant et si bien que les surfaces viticoles y avaient quasiment disparu, dans les années soixante-dix, au profit de la culture.

Mais une poignée de passionnés, vignerons-paysans de père en fils depuis des générations, n’a pas voulu abandonner les arpents de vignes et le savoir-faire hérités de leurs aïeux. C’est ce noyau dur qui s’est lancé, il y a 20 ans déjà, dans l’aventure de l’appellation des Coteaux du Giennois.

Générations complices

« un vent de jeunesse souffle sur l’appellation”

Aujourd’hui, les Coteaux du Giennois sont composés d’une quarantaine de vignerons, tous héritiers d’une longue histoire familiale.

Mais, s’il est indéniable qu’un vent de jeunesse souffle sur l’appellation (la moyenne d’âge est dans la quarantaine), ces derniers ne manquent jamais l’occasion de rendre hommage à ce qu’ils ont appris de leurs prédécesseurs.

« Comme à la chasse ou à la pêche, j’ai suivi mon père dans ses travaux, comme son ombre. Tout jeune, il m’a transmis les gestes sûrs et la passion : j’ai toujours su que je voulais faire ça », confie M. Couet, quatrième génération de sa lignée.

L’admiration pour les « Anciens » est palpable : ils ont su transmettre. Quant à ces derniers, leur bienveillance est naturellement doublée de la fierté légitime à voir leur œuvre continuée par la génération suivante. 

Ils ne sont jamais loin et continuent à prêter main-forte aux travaux. Aux Coteaux du Giennois, on travaille comme on vous reçoit : en famille. Un univers attachant, dont les acteurs sont des personnages.

Croissance et excellence.

Aujourd’hui, fêter les vingt ans de l’appellation des Coteaux du Giennois, c’est célébrer le dynamisme d’un groupe de producteurs qui a su faire fructifier son héritage dans la continuité, avec enthousiasme et simplicité.

Et quelle preuve plus éclatante que celle-ci ?

En deux décennies, la surface de production a augmenté de 67% et, sur 700 ha dévolus à l’appellation, 450 ha restent à planter.

Il reste donc encore bien des pages à écrire pour la nouvelle génération qui, comme ses parents avant elle, commencera bientôt son apprentissage.

Savoir-faire ancestral et constante recherche d’innovation.

Beaucoup ont commencé en tant qu’aides familiales. Vinrent ensuite les expériences au-dehors de l’appellation, au contact de vignobles plus établis : Alsace, Touraine, Chablis, Muscadet, parfois à l’étranger.

Forte de l’adaptation de son héritage aux savoir-faire récoltés de part et d’autre, la nouvelle génération a su engager les efforts nécessaires pour créer puis développer l’appellation et qu’elle acquiert, demain, une notoriété égale à celle dont jouissent ses prestigieux voisins.

Les vignerons des Coteaux du Giennois ont su progressivement réformer, ce qui n’était, il y a peu encore, qu’une production artisanale et locale, en la dotant d’équipements et de procédés les plus modernes.

L’accent a nécessairement été mis sur la rationalisation et la modernisation de l’outil de production (nouveaux chais et caves) et sur l’aspect purement technique (investissements en cuves, renouvellements des fûts de maturation, canons anti-grêles, vendangeuses, mise en place d’une cave coopérative, appui technique de la SICAVAC à Sancerre…).

Du point de vue commercial, en plus de la traditionnelle vente à domicile, sur les marchés locaux ou aux restaurateurs, la part du négoce de Centre-Loire est aujourd’hui devenue prépondérante, quand les parts à l’export ne cessent de s’étendre.

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *